Retombées socioéconomiques durables

12

Privilégier l'embauche de travailleurs locaux

Dans le respect des réalités locales du marché de l’emploi et dans l’esprit de limiter le navettage aéroporté au minimum, l’embauche de travailleurs issus de la communauté d’accueil est vue, par les intervenants consultés, comme l’une des mesures par excellence pour garantir des retombées socioéconomiques plus durables. Ceci peut s’exprimer à travers différentes mesures concrètes. Par exemple, l’entreprise peut se doter d’une politique d’accès à l’emploi qui fait en sorte qu’à compétence égale des travailleurs locaux soient priorisés. Dans le cas où la main-d’œuvre locale préalablement qualifiée peut être plus difficile à trouver, la création de programmes de formation en milieu de travail à l’attention des travailleurs locaux peut aussi être préconisée. Par ailleurs, le fait de promouvoir l’équité dans l’accès à l’emploi et au sein des processus d’avancement professionnel en tenant compte des réalités des Premières Nations peut favoriser le recrutement de travailleurs autochtones qui sont souvent parties prenantes des communautés d’accueil des projets ou qui peuvent constituer des communautés sources « de proximité ». En outre, l’éventuelle embauche d’étudiants par l’entreprise ne devrait pas se faire au détriment de la réussite éducative et de la persévérance scolaire. De fait, dans ces cas, des mesures concrètes de conciliation travail-études devraient être mises en place.